Les artistes

ALBAN DREYSSÉ

Artiste autodidacte, il a commencé sa pratique très tôt en parallèle de sa profession de libraire et d’autres boulots, en suivant des cours du soir après ses heures de travail dans les villes où il posait ses bagages.
Il a perfectionné sa formation via les Ateliers beaux-arts de la mairie de Paris, notamment en dessin et peinture mais surtout en travaillant avec d’autres artistes dans leurs ateliers.
La découverte et la pratique de la gravure et de ses diverses techniques bouleverse son approche artistique et le pousse à l’éloigner de la peinture qui est à l’origine son médium favori.

 

 

 

 

 

 


Christelle

Originaire de Région parisienne, Christelle a quitté sa banlieue natale pour aller étudier à l’Ecole de l’Image d’Epinal où elle obtenu son diplôme national d’arts et techniques (DNAT). On peut la croiser dans quelques salons d’édition à la table du Collectif Tardigrade, collectif d’illustratrices fondé en 2013 avec quelques camarades ayant survécu au pâté lorrain et au rude climat des Vosges. Elles y produisent des affiches, des images imprimées, de la micro-éditions, des paper-toys et toute sorte d’objets graphiques. Elle pratique principalement le dessin à la mine de plomb mais également la sérigraphie, la broderie et la gravure quand le besoin/l’envie se fait sentir.

 


Daisy

Récemment diplômée de la HEAR, en didactique visuelle, Daisy se lance dans l’illustration jeunesse.

Elle travaille pour des clients dans le domaine de la psychologie (notamment sur les émotions) et de la Communication NonViolente. Pour se distraire, elle fait du théâtre d’improvisation, avec l’association la LOLITA. Ses techniques de prédilection sont le collage, le grattage ou l’aquarelle. Sensibilisée aux questions d’éducation, elle est la réalisatrice d’un court métrage sur une école de pédagogie nouvelle, basée à Toronto.

Actuellement elle s’évertue à diffuser son film et concourt à plusieurs festivals dans le monde. Son site est consacré à la communication du film et son tumblr à l’illustration.

 

daisygand.com – daisyadesidees.tumblr.com – gand.daisy@orange.fr


Elodie Lesigne

Céramiste diplômée de l’école Duperré à Paris, a très tôt été séduite par le savoir-faire ancestral du travail de l’argile. Cette matière pérenne, dont l’utilisation est semblable à une pratique magique, allie la terre, l’air, l’eau et le feu. Eléments que le céramiste doit comprendre et travailler avec patience. Le travail de céramique narrative d’Elodie est inspiré de mythes, contes et légendes de divers peuples. En prélevant et en se réappropriant les figures récurrentes de ces histoires ancestrales, Elodie invente sa propre genèse. Sa vocation est d’apporter une part d’extraordinaire dans notre monde ordinaire en proposant des créations aux formes hybrides, entre minéral, végétal et animal, qui semblent prendre vie. 


http://elodielesigne.com

www.facebook.com/ceramiquenarrative

www.instagram.com/ceramiquenarrative


Florian Duchesne

Florian Duchesne est membre de l’Atelier du Bain aux Plantes depuis son ouverture à la rentrée 2015. Il est par ailleurs membre du collectif Fourbi Editions et de la structure Prince Zorg Productions qui ambitionne d’éditer du contenu numérique sur Internet. Son travail alterne participations à des projets collectifs et élaborations de projets personnels, qui penchent du côté de l’amusement et du contenu récréatif, ainsi que du côté de la narration et de la bande dessinée. Il anime par ailleurs des ateliers sur la bande dessinée et le roman-photo avec des enfants d’école primaire, dans le cadre des «Nouveaux
Ateliers Périscolaires». Il est passé par l’atelier Illustration de l’école des arts-décoratifs de Strasbourg. Son travail est visible sur internet.

 


Hannah Lafargue

Hannah Lafargue n’est pas la riche héritière des ciments Lafarge. Banlieusarde d’origine elle quitte en 2009 la champêtre ville dortoir ou naquît Jacques Daguerre pour venir étudier l’illustration à l’école des arts décoratifs de Strasbourg. Grand mal lui en a pris car, ensorcelée par le grès des vosges, le pain d’épices et les ragondins, elle a décidé de s’y établir jusqu’à nouvel ordre !
Aujourd’hui, elle travaille à l’Atelier du Bain aux Plantes sur des projets personnels et collectifs ; elle est particulièrement impliquée au sein de Fourbi Éditions (objets imprimés nécessitant la participation du lecteur – découpage, coloriage…) et Prince Zorg Production (éditions numériques).

Mail : hannah.lafargue@gmail.com
Site internet : http://www.anythingweird.net/blog-bd/
Page facebook : https://www.facebook.com/lafarguehannah/
Boutique en ligne : https://www.etsy.com/shop/HannahLafargueIllus/


Kilian

 

 

 

 

 


Lina Seddiki

Née un été 1989 à Alger, Lina Seddiki développe très tôt une prédilection pour la narration et le travail du textile, grandissant dans une maison tapissée de bibliothèques et jouant dans l’atelier de confection de vêtements familial. Récemment diplômée de la HEAR, elle y a cultivé une pratique de la sculpture textile, mais aussi du dessin et de la peinture empruntant aux représentations des contes et légendes, ce qui la fait retourner à ses premiers amours pour le livre illustré avec la publication d’un ouvrage collaboratif : Fabulatores animalia, aux éditions les siffleurs.  Aujourd’hui elle travaille à son premier livre et continue la pratique de la gravure et de l’aquarelle, tout en développant un nouvel intérêt pour l’illustration brodée.

 

linaseddiki.com
craftandpetrichor.tumblr.com
lina.seddiki@hotmail.fr


Nicolas Leday

 

 

 

 


MAB 

Artiste autodidacte et diplômé en sociologie, ethnologie et anthropologie. Son parcours le pousse à vouloir utiliser la bande dessinée comme outil de questionnement et de transmission des connaissances scientifiques, tout en gardant une dose d’humour nécessaire. Son travail en illustration et en peinture s’imprègne de choses différentes et tente de créer des univers avec différents médiums : aquarelle, crayons de couleurs, gouache, peinture à l’huile. Les inspirations de MAB lui viennent des sciences sociales, de l’histoire, de questions d’actualité, de ses lectures, de l’alsace, du folklore revisité, des montagnes, des rivières, de l’architecture, des espaces, des personnes vues dans la rue, de la lumière, des couleurs, des peintures anciennes.

 

Adresse mail : bazin.margot@gmail.com

Sites : www.odonatopteres.tumblr.com

https://bdmab.wordpress.com/


Mathilde Millot

Membre de l’atelier du Bain aux Plantes, Mathilde est une illustratrice plutôt orientée jeunesse.

Passée par l’atelier d’illustration de l’école des arts décoratifs de Strasbourg, elle a depuis travaillé dans la presse et l’édition jeunesse, ainsi que dans divers collectifs de micro-édition (citons l’excellent fanzine Super Fourbi Géant chez Fourbi éditions, spécialisé dans le ludique : jouets à découper, masques, coloriages…pour enfants comme adultes !)

Elle aime varier les expériences créatives : de la bande dessinée numérique à la linogravure, en passant par des ateliers artistiques pour enfants.

Son travail est visible sur son site web ; elle tient également un blog sur lequel figurent ses travaux plus personnels.

 

Site : mathildemillot.blogspot.fr – blog : lecavalierrouge.blogspot.fr

Contact : mathildemillot01@gmail.com


Oe.nothera

Oe.nothera est une auteur de BD & d’illustration. Diplômée de l’Ecole de l’image d’Epinal elle crée avec Justin Boillon, Julien Mindel et Ferdinand Stephane-Coldefy un fanzine de bande dessinée Erotique nommé « Parlez moi d’Amour ». Diplôme en poche, elle passe deux ans en ethnologie à l’université de Strasbourg.

Elle varie entre la peinture, le monotype, la gravure et la couture, mêlant et jouant avec les matières pour créer des univers oniriques et fantastiques.

Teintées d’une pointe d’ironie, ses travaux sont souvent en lien avec des problématiques de sexualité, de genre, de folklore et de tradition, thèmes qui sont traités par le biais de la sorcellerie, du merveilleux.

 


Pan 

Diplômée aux beaux Arts d’Epinal en 2015, cette illustratrice et auteure de bandes-dessinées décide de poser ses valises à Strasbourg, à l’Atelier du Bain aux plantes.

Pan a toujours voulu être un pirate. À défaut de bateau, elle dessine des pavillons portés par des flots de monstres fantastiques et des maisons mouvantes.

Elle a récemment auto-édité son premier livre : « La maison aux Poissons » et compte bien ne pas s’arrêter là. Elle a aussi publié dans plusieurs fanzines : « Tardigrade », « SuperFourbi » ainsi que « Parlez-moi d’Amour » dans lequel elle s’adonne régulièrement au dessin de BD érotique.

Lorsque la nuit tombe, elle fabrique des masques et crée des costumes. Et de temps en temps des avions en cartons qu’elle ensorcelle à l’aide de ses pinceaux.

 

Mail : laurane.delavier@gmail.com
Site : http://lesrivagesimaginaires.blogspot.fr/
Fb : Pan – Les Rivages imaginaires


Un sang d’encre